Blog

Présentation du thème du prochain documentaire, réalisé par Roland Moreau,
sur le collectif des Hautes Planches et de l’autogestion de son lieu dans l’Orne.
Plan du lieu de Bretoncelles dessiné par notre ami Skyppi
Montage du « Chapitable » Chapiteau de 90 m2 – juin 2021
Réalisation du chapiteau Maël Lefrançois
Concert du Bide Bang Venteux Août 2021
En mai (2021) fait ce qu’il te plait! Alors ça sera un nouveau toit pour la moitié du hangar et une dalle de 200m2.
D’abord on vire,
Ensuite on remplace,
Une petite dalle de béton,
Voilà un atelier qui va accueillir de nouvelles machines
28 juin 2021
Toilettes sèches avril 21
Avril 2021 : Travaux des nouvelles toilettes sèches pour l’accueil du public
espace cirque septembre 2021
Aménagement d’un espace pour les gens du cirque au quatrième étage de la grande tour (mars 2021)
200 m2 pour l’entrainement des artistes du cirque
2021 – Le cabaret est opérationnel
Le cabaret – Les premiers morceaux de plancher sont posés dans le cabaret (30 octobre2020)
Début des travaux du cabaret (Mai 2020)
Espace bar, cuisine, accueil du public en devenir.
L’imprimerie ( juin 2021)

Bonjour,

Le 12 octobre 2020 nous fêterons le troisième anniversaire de la signature de l’acte de vente du moulin des Hautes Planches. En octobre 2017 nous vous écrivions :

«  Nous avons signé l’acte de vente du Moulin des Hautes Planches. Nous voilà propriétaires d’usage du lieu. Alors nous regardons, avec les yeux écarquillés, ces bâtiments immenses, usés par le temps, aux multiples coins et recoins, ce terrain couvert de ronces, d’herbes hautes, d’arbres en devenir qui masquent la surface. Nous explorons cet espace le sourire aux lèvres, à la découverte des détails impossibles à voir dans nos premières brèves visites. Ici ça va, juste quelques bricoles à faire, là ça va prendre des années.Maintenant nous avons le temps avec nous. Maintenant ce lieu, nous en avons l’usage. Maintenant nous devons le faire vivre, lui donner de l’énergie, de la beauté, de la voix, du cri, de l’espoir d’un monde autrement. « Il n’y a plus qu’à !».Arrive alors, à l’autre bout de cette pensée, la prise de conscience des difficultés qui nous attendent : Nous, les 18 personnes, les 18 fondateurs, les 18 propriétaires d’usages, nous avons réalisé un rêve.Il est là devant nous, imposant, concret et c’est formidable. Avons nous fait le même rêve ? Pas forcément, il va nous falloir du temps, de la parole, de l’écoute, de la patience, de l’humilité, de l’obstination, de l’huile de coude, de l’imagination, de la débrouillardise, fauchés comme nous sommes, pour arriver à créer une réalité partagée collectivement.Quel formidable voyage ! Quelle aventure humaine ! Quel défi ! Vous êtes invités à partager ce voyage avec nous, être les témoins de cette création…  Il est important de vous savoir à nos côtés. Nous traverserons sûrement des tempêtes et nous prenons même le risque de sombrer, qu’importe nous aurons beaucoup donné et donc beaucoup reçu. »

Depuis 2017 nous avons beaucoup construit. Les habitations sont devenues accueillantes, le potager imposant, l’atelier efficace, l’imprimerie de l’association XYZ entrera en action début 2021, le cabaret sera inauguré le 20 mars. L’association de la Troisième Rive y proposera une rencontre par mois autour de la voix, mettra en place un chœur de chants de lutte et travaillera ses deux créations ( Quintêtinox et le nouveau quatuor) et a de nombreux projets dans les tiroirs.

Des chantiers importants restent encore à réaliser (La réfection du toit du hangar, l’assainissement,…), nous ne manquons pas de courage, juste un peu d’argent.

Alors autour du 12 octobre (où nous accueillerons des marcheurs de « la marche des solidarités » qui feront étape à Nogent le Rotrou) nous soufflerons les trois bougies en chantant « bon et joyeux anniversaire! ».

 La Troisième Rive

Janvier 2020 – Sous le hangar, le nouvel atelier de bricolage
Ouverture des fenêtres, pose d’étagères, casiers pour le bois, …

	

1 commentaire

  1. MINOT

    Bonjour,
    Quelle joie de découvrir ce projet !
    Mon papa était le comptable de cette minoterie jusqu’en 1974 et j’ai grandi dans la maison rose, puis dans la maison juste au dessus. J’ai joué dans ce bâtiment qui nous fascinait, ma sœur et moi, j’ai gambadé dans les bois, dernière le moulin de Mr DENIS. Cela ravive beaucoup de souvenirs et je suis tellement heureuse de voir ce lieu revivre, avec un projet magnifique.
    MERCI !
    Maryse MINOT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.